La Compagnie Candide entreprise artistique et culturelle

Spectacles

La sieste au bois dormant

En cours d'écriture - Disques vinyles, écriture orale et sonore

L’envie d’écrire La sieste au bois dormant est née il y a quelques mois, en retrouvant et en réécoutant ces toutes premières histoires que j’ai entendu, étant petit, sur les 33 et les 45 tours de contes et de récits. Ce que je veux raconter, c’est comment tous ces vinyles ont finalement influencé ma vie : ils m’ont fait rencontrer la fiction, m’ont offert mes premières fugues et autres rêveries. Il s’y passait tellement de choses, j’étais sûr de ressentir les émotions autrement que dans la vraie vie, de recevoir des messages ou d’entendre une morale, de découvrir le bon sens, mais aussi de m’aventurer dans l’étrangeté, la féérie ou la terreur: les histoires sur les disques m’étaient essentielles.
Dans le fond, c’est cela qui m’a donné envie d’avoir les histoires avec moi, pour toujours.

Ensuite - bien loin d’un simple hommage à un style de réalisation sonore aux phrasés si singulier - je me demande : pourquoi certaines histoires entendues un jour résonnent en nous pour toujours ? Peu importe l’âge auquel on les croise, certaines sont tout à coup déterminantes. Mais comment y arrivent-elles ? De nos émotions, elles sont parfois le refuge, parfois le ring. Elles donnent souvent des réponses, et font parfois naître encore plus de questions. On aime aussi les réécouter car elles savent nous conduire à un souvenir : quelqu’un, un endroit, un sentiment, un secret… comme certaines musiques.

L’écriture du spectacle sera orale, manuscrite et sonore.
J’ai en tête une forme scénique où ma parole sera donc accompagnée par les disques, où je peux dialoguer avec les histoires et les personnages, et manipuler en live les sons et le sens. Ce seul scène intégra donc un dispositif sonore permettant de faire écouter certains extraits « bruts » autant que des passages dont j’aurai réalisé le montage en amont, ou que je monterai aussi en live.

 

Conception et réalisation : Rémi Salas

Avec le soutien du Centre des Arts du Récit en Isère

COMPAGNIE CANDIDE · La sieste au bois dormant