La Compagnie Candide entreprise artistique et culturelle

Candide

Rémi Salas

Formé initialement à Lyon comme comédien puis comme scénariste, Rémi Ansel Salas explore les arts du récit et l'écriture sonore.

Son parcours s’enrichi ensuite par de nombreux stages professionnels avec le Centre des Arts du Récit en Isère, l’INA, Phonurgia Nova à Arles ou bien encore les Escales Buissonnières à Lyon.


 

L’ensemble de son répertoire est présenté dans de nombreux festivals à travers la France (Centre des Arts du Récit en Isère, VOOLP en Alsace, Conteurs en Campagne, Les Rapatonadas, Histoires Communes…), mais également dans des structures comme Le Rize à Villeurbanne, le Centre du Patrimoine Arménien à Valence, des réseaux de médiathèques ou bien encore des établissements scolaires.

Il intervient fréquemment auprès de différents publics, et est aussi intervenu durant 10 ans en tant que scénariste et réalisateur à l’école ARFIS à Lyon - Pôle Pixel, pour des projets de clips et de fictions.

 

Pour chaque projet de création, il associe ses investigations documentaires (sciences humaines, archives audiovisuelles…) à des matériaux tels que les collectage de paroles, les mythes…

Avec la compagnie Candide qu’il crée en 2008, il écrit et met en scène notamment deux spectacles autour du fleuve Rhône, qu’il aborde à travers ses notions patrimoniales et sociologiques : Paroles d’eau douce et Welcome Aboard, présentés durant trois saisons entre Lyon et la Camargue.

Dès 2014, son parcours s’oriente vers les arts du récit, et il créé notamment Le foulard de Simini, Peau d’ados, Rémi + Noémie, Malek et les cigognes, ou bien encore Mythes et jupes.

Il présente par ailleurs des petites formes et des récitals de contes pour certaines occasions.

 

 

Membre de la SCAM et la SACD, Rémi Ansel Salas poursuit sa démarche d’écriture et de création singulière, en réalisant des web-documentaires où le spectateur s’immerge dans l’intimité des paroles et des récits, et produit également un podcast : Dimanches.

Ses réalisations sont produites par des structures comme les médiathèques départementales du Bas-Rhin, la médiathèque de Vienne (38), des collectivités territoriales ou encore avec des associations en lien avec le patrimoine.